Thomas Allen Waters – Le polyvalent

Thomas Allen Waters est un mentaliste américain né en 1938 et décédé en 1998.

D’une ingéniosité rare, cet artiste polyvalent fut également comédien et auteur de romans d’espionnage. Tout comme Corinda, il est à la fois un concepteur de gimmicks, mais reste avant tout un théoricien, plus fasciné par les conditions d’impact de la technique que par la technique elle même.

Il a laissé une oeuvre considérable composée principalement d’opuscules traitant de différents sujets (bizarre magic, cold reading, prédictions…), qui furent regroupés ultérieurement dans un ouvrage majeur: MIND, MYTH, AND MAGIC.

Pour beaucoup de praticiens, si Corinda est la Bible du Mentalisme, Waters en est le Nouveau Testament.

A l’époque de la sortie de ses opuscules, ces derniers se vendaient une vingtaine d’euro chacun, pour quelques pages seulement. Néanmoins, chaque réflexion de Thomas Allen Waters apporta une contribution importante au mentalisme.

Libraire un temps au Magic Castle de Los Angeles, il fut membre du Groupe Delta, une société extrêmement fermée de mentalistes américains précurseurs qui fut la première à organiser des rencontres avec des psychologues, praticiens de PNL, et d’hypnose.

Le particularisme de Thomas Allen Waters réside dans sa grande culture générale, stimulée par une curiosité permanente, ce qui lui permettra d’offrir tant à ses lecteurs qu’à ses spectateurs une vision nouvelle du mentalisme, plus moderne et avant gardiste, basée sur ce qu’il appelait en privé le cross over (le mélange de genres). Il n’y a qu’à lire la description et l’analyse extrêmement fine qu’il fait de la lecture à froid pour s’en convaincre. Pour arriver aux médiums, Waters décrypte au préalable Sherlock Holmes. Et à chaque fois qu’il aborde un nouveau thème, il fonctionne ainsi.

Chacun de ses effets est vu comme un défi, et conçu pour avoir plusieurs solutions, Thomas Allen Waters donnant la sienne, accompagnée de sa façon de la présenter. Souvent, le lecteur, amateur comme professionnel, constate que la raison ne peut rien de plus efficace que la solution choisie par Waters

Sans s’enfermer dans une compilation exhibitionniste d’effets magiques, son oeuvre est avant tout théorique, une base qui a permis de tracer le sentier de la nouvelle génération en leur montrant la voie des croisements de disciplines (psychologie cognitive associée à escamotage, par exemple).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s