Diriger l’attention par la misdirection.

DEFINITION


Une misdirection consiste à d’attirer l’attention de l’auditoire sur un point insoupçonnable, pendant qu’une autre action est en cours. Technique très utile basée sur un principe simple:  il est impossible pour un être humain de traduire avec précision l’intégralité des stimuli qu’il reçoit.

La plupart de ces stimuli courants sont visuels,  auditifs, ou kynesthésiques.

PRINCIPES DE BASE


L’oeil humain est continuellement en mouvement. Il est en perpétuelle sélection de ce qui lui semble le plus intéressant à un moment donné. Ce qui conduit à cette règle fondamentale:  l’oeil aura toujours tendance à suivre en priorité un mouvement plutôt qu’une image fixe.

Une autre action secrète, peut ainsi être réalisée simultanément à un mouvement plus ample qui a un seul objectif: la dissimulation.

Prenons l’exemple du Ninjutsu. Parmi les différentes techniques de combat que le ninja devait intégrer et réunies dans le Bujinkan, figure le Onshinjutsu: l’art de devenir invisible.

Le premier principe du Onshinjutsu consiste à profiter d’un mouvement extérieur pour se déplacer dans l’obscurité. Jamais, même lentement, un exercice d’Onshinjutsu ne sera réalisé sans la présence d’un autre stimulus, naturel ou créé, de diversion (vent, brusque bruit, etc….).

L’aboutissement moderne militaire de ce type de misdirection est la grenade incapacitante, appelée aussi grenade à saturation sensorielle, type M84, obligatoire pour les opérations du SWAT ou du LPDA de pénétration dans un bâtiments.

Rendue obligatoire pour une raison simple: à ce moment précis, toute l’attention de la cible retranchée est focalisée sur l’entrée du bâtiment. Ce type de matériel, une fois mis en marche, permet l’activation simultanée de toutes les cellules rétiniennes photosensibles, pendant une durée minimale de 5 secondes. C’est une misdirection violente, mais elle est prise ici à titre d’exemple pour bien comprendre le principe. Pendant le temps de la misdirection provoquée par la grenade, les cellules photo-sensorielles, saturées, envoient au cerveau la même image jusqu’à ce qu’elles se rendorment, et le cerveau n’a aucune autre possibilité que d’interpréter une image fixe, un blanc.

Sans accessoire et livré à lui même, quiconque souhaiterait employer une misdirection à la main , devra utiliser les outils décrits ci dessous.

Ces derniers peuvent aussi bien servir en pick pocket, en mentalisme, en illusionnisme, dans des conditions d’interrogatoire, pour renforcer ou diriger l’attention d’un auditoire, etc…etc…

N’oubliez jamais que le cerveau n’analyse pas les actions séparément, une part une, mais capture l’ensemble. Comme pour la lecture…..

C’est ce maécinsme  qiu vuos premet de lrie ctete prhsae mmee si les mtos snot en vrac.

Un enfant apprenant à lire ne pourra pas le faire, car il analysera les mots un par un.

A vous, donc de construire l’ensemble des stimuli dont vous allez vous servir pour distraire l’attention d’une cible.

MISE EN PRATIQUE.

Objectif = masquer une action suspecte par une action qui n’est pas suspecte.

1. Naturel, fluidité, nonchalance

Pour pouvoir maîtriser deux actions simultanément, avec une différence d’intensité, la qualité première à acquérir est de prêter une grande attention aux gestes naturels. Abandonner tout mouvement inutile. Cela demande une étude de soi même, et un abandon de tout mouvement brusque, polluant.

La décontraction et une part de nonchalance conduisent à un style naturel. En illusionnisme par exemple, une attitude triomphante pendant une passe est rigoureusement à proscrire. Tout au contraire, l’acting nonchalant est une attitude déterminante. Je vous laisse momentanément en compagnie de Gary Kurtz qui, avant de devenir un des mentalistes les plus célèbres de la planète, a étudié la misdirection pendant des années à travers la manipulation de pièces. Notamment dans sa célèbre routine, Flurious, où les passes s’enchaînent avec une nonchalance déconcertante. Observez bien, car si techniquement Kurtz est un champion de la manipulation de pièces, sa technique ne produit que 10 % de l’effet. Tout le reste n’est qu’acting est nonchalance. La technique, comme l’écrivait Ascanio, n’est qu’un préalable. Vielle vidéo, que de souvenirs.

Comme vous le voyez dans cette routine, les spectateurs suivent les mouvements et le regard de Kurtz. Il les amène exactement où il veut, et toutes les actions secrètes sont dissimulées. Décontraction et nonchalance impliquent de ne pas avoir l’air, en toutes situations, d’un robot qui exécute une action. Limiter les mouvements ne signifie pas devenir mécanique. Kurtz habite l’espace, sans pour autant prendre beaucoup de place. Il reste fluide. La même attitude (fluidité, économie de mouvement, légère nonchalance) vous permettra de placer plus facilement des actions secrètes en toutes situations.

En ce sens, l’underground hypnosis a beaucoup de points communs avec ce type de techniques. A la différence près qu’elle les applique à l’utilisation de la sémantique.

2. Utilisation des expressions faciales


A ce titre, l’expression faciale joue un rôle déterminant. Les expressions faciales font partie intégrante d’une misdirection. Elles doivent être mûrement placées comme une technique d’illusionnisme, de vente, ou de pick pocket, avec autant d’attention. Elles peuvent parfois constituer la source unique d’une misdirection. Par exemple, un brusque changement d’expression faciale de colère, passant d’un calme olympien à une rage simulée, aura un effet analytique similaire à une M84 sur un esprit non entraîné: une temporaire sidération. Pendant ce temps, libre à vous de profiter de ce focus pour exécuter une action secondaire (argument, empalmage d’objets, etc….)

3. La loi de l’intérêt.


Un des principes majeurs de ce que l’on nomme la misdirection est la loi de l’intérêt. Nos sens sont tout le temps en train de recevoir des stimuli et doivent effectuer une sélection entre eux. Nous avons déjà évoqué le cas de l’oeil, qui naturellement sera attiré par le mouvement, mais peut se concentrer sur une image fixe. L’oreille est susceptible de s’affranchir d’un stimulus au profit d’un autre. En mentalisme, cette aptitude est appelée the darkening feature. Exemple: vous êtes capable de lire tout en étant entouré de bruits de fond (musique, conversations, etc…) mais en un instant, votre lecture peut être interrompue par une stimulation forte (serveur qui renverse un plateau, hurlement, etc…).

Même si le cerveau est capable de faire un tri, parfois, pour une raison inconnue, et selon les individus, il va être attiré par quelque chose de précis. C’est la loi de l’intérêt, ou loi du mouvement premier: quand deux objets commencent à bouger dans le même champs de vision, l’oeil humain a tendance à suivre le mouvement qui est initial.

Conclusion à en tirer: quand une action secrète est utilisée à un moment donné, il est utile de faire précéder celle ci d’un autre mouvement idoine.

C’est la technique de base utilisée en mode kynesthésique par les pick pockets.

Illustration: attention, vous risquez de devoir revoir la vidéo plusieurs fois tant l’individu opère rapidement. Bob Arno est un des pick pockets les plus efficaces du monde. Oberservez attentivement. Chacune de ses techniques, sans aucune exception, est basée sur la loi de l’intérêt. Bob Arno attire l’attention de la cible sur un mouvement précis, et exécute son action secrète dans un second temps. Naturellement, en qualité de pick pocket, il utilise beaucoup le kynesthésique.

CONCLUSION


Vous constaterez que pour parvenir à ces résultats, Bob Arno maîtrise également l’ensemble des techniques évoquées plus haut: maîtrise de l’espace, nonchalance, fluidité, expression faciale.

Pour conclure ce premier article consacré à la misdirection, je vais vous présenter les trois grands types de misdirections

  • La misdirection du premier degré

L’objectif est de détourner l’attention de la cible d’un point dangereux, pour se prémunir de sa concentration sur ce dernier. On offre alors au sujet deux points d’attention qui présentent chacun un intérêt identique.

Un point innocent, et un point dangereux. L’objectif est de faire focaliser l’attention de la cible sur le point innocent (exemple du voleur qui en faisant semblant de recompter sa monnaie au tabac: point innocent, vole discrètement un objet sur l’étal, simultanément: point dangereux)

  • La misdirection du second degré

Plus visible. Prenons l’exemple de deux jongleurs qui seront habillés identiquement, mais avec un point, et un seul, de différence. Par exemple, la beauté. Ou, un défaut dans un costume. L’oeil n’est plus seulement brouillé par les deux objets, mais captivé aussi par l’un des deux.

C’est le même procédé qui est couramment utilisé en magie de scène. Ce n’est pas un hasard si les assistantes des magiciens de scène sont la plupart du temps choisies en fonction de leur physique avantageux.

En matière de communication politique, c’est exactement la procédé qui est appliqué dans le cadre des spots de propagande. Deux messages sont délivrés. L’un visuel (le design) , l’autre auditif (le programme) Le design primera toujours sur l’auditif dans la conception de ces spots.

  • La misdirection du troisième degré.

Ici nous sommes en face d’une diversion totale. Dans l’exemple des jongleurs, il s’agira de celui qui en plein numéro fera tomber ses balles. Le détournement ainsi créé permet à l’autre de réaliser une action secrète, comme une modification de son costume. Dans l’exemple du client au tabac, celui ci, au lieu de recompter, fera tomber subitement l’ensemble de sa monnaie, générant un désordre subite qui détournera l’attention du vendeur. Dans l’exemple de la propagande politique, il s’agira de magnifier un évènement international (conflit extérieur, catastrophe naturelle), de façon à suspendre l’attention du public d’un problème national particulier…….misdirection effectuée de plus en plus régulièrement 🙂

 John Bastardi Daumont

3 commentaires

  1. Interessant article.
    En tant qu’amateur de ninjutsu, j’apprécie tout particulièrement la référence à l’onshinjutsu :

    « Misdirection is the key to invisibility » (« Prends note que l’illusion est la clé de l’invisibilité » en VF)

    (Cf. « Le dernier ninja » :

    L’ensemble du téléfilm mérite attention, mais sinon va directement vers 51:18 . Il est aussi en VF sur Youtube)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s