Mentalisme, Dominique Duvivier remet les pendules à l’heure

Dominique Duvivier a créé le Cabaret le Double fond, à Paris, endroit dans lequel on peut boire un verre devant des serveurs illusionnistes et où se donnent les conférences des plus grands experts mondiaux, et dirige Mayette Magie Moderne, la plus ancienne boutique d’illusions d’Europe. C’est avant tout un des meilleurs créateurs et illusionnistes du pays. 

Il a décidé de prendre position sur le mentalisme et nous autorise à reproduire son entretien ici. Comme d’habitude, son franc parler et son pragmatisme remet clairement les choses à leur place.

Il apparait que ce dernier a décidé d’en finir avec la « parade psychique », de dénoncer cette mascarade,  partageant -lui aussi- l’approche analytique de Secrets d’un Mentaliste, comment détecter les techniques du mensonge et de la manipulation.

THOMAS BENZAKI :  « Je voudrais savoir comment vous considérez le mentalisme, dans votre travail et votre magie par exemple ? Du simple tour ou effet dit de mentalisme, jusqu’à l’approche, la psychologie et les « techniques » spécifiques aux mentalistes. La différence est-elle grande entre le magicien-mentaliste et le mentaliste ? Certains mentalistes refusent qu’on les considère comme des magiciens… certains pensent que « chacun doit rester a sa place » »

DOMINIQUE DUVIVIER =

Tu as envie que je me crée de nouveaux « amis » toi, on dirait ! Lol. Bon, je vais tenter de ne pas rentrer dans les polémiques (stériles du reste).

Pour ce qui me concerne, je préfère largement ne pas me servir de cette « ficelle » qui consiste à faire croire que j’aurais sérieusement des « pouvoirs » (ou apparentés pour le public). Je préfère la « pureté » du spectacle en lui-même, sans coloration spécifique à ce niveau-là. En fait je n’aime pas donner l’impression que je suis doté de quelque faculté supérieure que ce soit. Mais jouer à en avoir, avec plaisir ! C’est presque un devoir même dans le cadre d’un spectacle de magie. J’avoue ne guère apprécier les magies qui se disent « réelles » et qui jouent sur le terrain de l’ésotérisme et autres. Mais cela ne reste que mon humble avis !

Pour répondre à ta question, le « magicien-mentaliste » serait d’après moi celui qui propose de la magie traditionnelle tout en se frottant au domaine de la magie de l’esprit (ou de ce type), tandis que le mentaliste « pur » est souvent un homme qui ne se vend pas du tout en tant que magicien (dans le sens illusionniste) : il laisse simplement croire qu’il n’y a pas de « trucs » pour expliquer ses effets ! Mais il va sans dire que tous les mentalistes ne sont pas comme je le dis bien évidemment, mais le mentalisme est une nouvelle branche de notre art (pour nous magiciens mais pas forcément pour eux). Souvent les techniques des mentalistes sont basées sur des principes magiques classiques, mais elles s’orientent parfois  vers de nouveaux principes, voire des principes spécifiques à cette magie dite « mentale ». Je ne sais pas si chacun devrait « rester à sa place » et choisir un camp ou un autre… Pour ma part je pense que nous sommes (ou nous devrions être) tous dans une seule et même branche qui est l’art de la magie au sens large. Après, chacun gère les choses comme bon lui semble… Par contre je pense qu’il y a toujours une limite à ne pas dépasser : on ne devrait jamais faire croire que ce que l’on pratique est de la vraie magie sans trucs, en sous-entendant que nous possédons des pouvoirs. C’est indigne de notre statut d’artiste.

Le mentalisme a le vent en poupe et essaie de se frayer un chemin bien à lui. Je souhaite à cette « nouvelle » magie d’aller loin, mais j’ai bien peur que, comme pour la précédente (c’est-à-dire celle que je pratique), les nouveaux débutants « mentalistes » qui suivent ce phénomène de mode, pourrissent rapidement le jeu en se vendant trois francs six sous et tuent cette magie naissante. C’est ce qui s’est passé avec la magie traditionnelle ! Quelques magiciens, dont je fais partie, ont su tirer les marrons du feu, mais nous ne sommes pas beaucoup dans ce cas, tellement les débutants ont tué le métier, par manque de connaissance, en bradant les prix… J’ai peur que cela soit pareil avec la branche mentaliste !

Conclusion : tout ce qui compte est de proposer du bon spectacle. On entend des choses absurdes comme certains mentalistes qui se considèrent apparemment comme supérieurs aux pauvres magiciens qui ne font « que des trucs » et qui ne donnent pas d’épaisseur à leurs tours ! Entre nous, les petites guerres entre mentalistes et magiciens me font doucement rigoler… Cessons de perdre du temps et attelons-nous à l’essentiel :  le travail de la mise en scène, la recherche dans le scénario etc. Laissons s’entretuer ceux qui n’ont pas mieux à faire et concentrons-nous sur notre travail d’artiste !

Source.

 

John Bastardi Daumont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s