Les 13 steps du cold reading.

Beaucoup de personnes se présentent comme des voyants, des médiums. Nul n’a pu à ce jour vérifier la véracité de leurs facultés, malgré les nombreuses sollicitations des scientifiques, restées vaines. Ainsi, le Comité national des sceptiques australiens aura offert en vain 100 000 $, le Cercle Zététique, pour sa part, 150 000 € pour toute personne exécutant ses démonstrations de voyance sous contrôle scientifique. Aucun psychic n’a accepté.

Aussi loin que l’on se souvienne, le cold reading est utilisé, même inconsciemment, par beaucoup de métiers, outre les médiums. Intuition, déduction, il ne s’agit pas ici d’illusionnisme (même si le procédé y est aussi utilisé), mais d’optimisation de l’attention et de l’observation. Le cold reading (lecture à froid) peut à la fois concerner les personnes et les objets, dans le but de glaner des informations sur la cible grâce à son langage corporel et la façon dont elle traite ses objets, son rapport aux choses.

Je vous livre ici les 13 commandements qu il faut utiliser pour faire du cold reading. Respectez les et ils vous permettront soit de faire des démonstrations de « lecture de l’autre », soit d’affûter votre confiance en vous au quotidien dans vos rapports avec autrui en détectant des informations. Dans les deux situations, l’utilisation du cold reading vous met dans une position de force.

Souvenez vous que la clé de la réussite en cold reading est la confiance en soi

Croyez en ce que vous faîtes et vous augmenterez votre compétence. Mais attention, il y a un danger à jouer le rôle du Devin en croyant que vous avez un réel pouvoir. Gardez les idées claires, tout n’est qu’observation.

Créez une histoire à partir des renseignements et indices que vous avez récolté.

Ils peuvent vous fournir beaucoup d’informations au sujet des différentes lois de notre société (croyance, fonctionnement et préoccupation) par exemple: si vous n’arrivez pas à estimer le niveau d’éducation d’un individu ou de ses parents ni sa religion, vous pourrez plus facilement deviner leur tendance politique en fonction de la manière dont il répond.

Préparez le terrain pour faire du cold reading

Soyez modeste au sujet de vos talents, de votre apprentissage. Ne posez pas trop de questions vous risqueriez de rendre votre sujet suspicieux. N’oubliez jamais ce point: vous n’êtes pas train de vous affronter. Vous cherchez à lire un caractère. Nuance.

Gagnez en avance sa coopération

Insistez sur le fait que le succès du cold reading dépend aussi bien de la collaboration du sujet que de vos efforts. Après tout, vous êtes censés avoir l’expérience d’une personne qui peut deviner toutes les personnalités que vous pouvez analyser. Finalement ce n’est pas vous qui êtes à l’épreuve, mais le sujet. Sachez qu’en raison des difficultés de communication et de langage il est possible que vous ne vous fassiez pas toujours comprendre correctement.

Dans ce cas là le sujet devrait faire des efforts pour adapter votre méthode à sa vie. Vous exploitez ainsi deux principes:

– vous disposez d’un alibi en cas de fausse route (le sujet a du mal à vous suivre et s’adapte progressivement)

– votre sujet fera l’effort pour faire coller vos déductions à des circonstances spécifiques de sa vie.

Plus tard, quand le sujet se rappellera du reading, vous serez gratifié de plus de détails vrais que vous n en avez fourni en réalité. Votre reading n’aura de succès que si votre participant est actif. Un bon reader est celui qui, délibérément ou involontairement force le sujet à fouiller son esprit pour donner un sens à vos affirmations.

Utilisez un support du style tarot, boules le cristal, ligne de la main, ou, dans un style plus « Sherlock Holmes » un objet de la personne.

Utiliser des supports aura deux buts:

– quel qu’il soit, il crée une atmosphère.

– encore plus important: son étude vous donne le temps de formuler votre prochaine question ou affirmation.

Au lieu de rester passif en pensant à ce que vous allez dire, vous pouvez étudier des cartes, une boule de cristal. Vous pouvez choisir de tenir la main de votre sujet. Cela vous aidera à sentir les réactions du sujet à vos affirmations. Si vous utilisez la lecture des signes de la main, étudiez, auparavant, ces techniques qui vous aideront de manière efficace pour illustrer votre propos. En ce sens, un livre est à conseiller: l’ABC de la Chiromancie, afin de se procurer une base de connaissances légitimant l’expérience. En outre, elle vous permettra d’atteindre plus facilement le centre de préoccupation de votre sujet. Exemple:

« voulez vous vous concentrer sur votre ligne de santé ou votre ligne de coeur ? »

Ayez une liste de phrases clés

Pendant une séance de cold reading, un afflux de phrases neutres, préparées à l’avance, donnera du corps à vos révélations et vous aidera à combler le temps pendant que vous formulez des définitions de personnalités plus précises. Utilisez les pour commencer vos reading. L’idéal est de restituer ces phrases en parlant rapidement, sachant que l’esprit de votre cible sera plus enclin à retenir les points lui correspondant.

La lecture des lignes de la main, le tarot et les autres manuels de diseurs de bonne aventure sont une source clé de bonnes phrases. Vous pouvez également vous procurer Comment décrypter les techniques du mensonge et de la manipulation, qui en comprend de nombreuses, classées par thèmes, ou encore, Ex Nihilo, un ouvrage de qualité.

Ouvrez les yeux, ne voyez pas. Regardez

Utilisez tous vos sens. Jugez votre sujet grâce à l’observation de ses vêtements, bijoux. Attitudes ou manières de s’exprimer. Une classification sommaire, en exploitant ces détails vous aidera à faire un bon reading. Alors regardez avec attention votre sujet, tirez en les conclusions. Vous apprendrez très rapidement.

Utilisez la technique du fishing

Il s’agit tout simplement d’un moyen utilisé pour amener le sujet à parler de lui. Vous reformulez, ensuite, ce qui a été dit et vous le redonnez à votre sujet, en reformulant. Le moyen de mettre en oeuvre cette technique, c’est de formuler votre question comme une affirmation et d’attendre la réponse. Si la réaction est positive, tournez votre affirmation en forme de revendication positive.

Souvent le sujet répondra sous forme d’une question implicite. Il oubliera, plus tard, qu’il était, en réalité à l’origine de la source d’information. En faisant de vos questions des affirmations, vous forcez votre votre cible à fouiller sa mémoire pour vous fournir des éléments qui correspondront à vos affirmations.

Apprenez à être un bon auditeur

Pendant votre reading, votre sujet ne cessera de vous fournir de précieux renseignements sur tous les évènements sur lesquels l’attention est portée. Un bon auditeur permet à son sujet de s’exprimer autant qu’il le souhaite. Il existe des cas où le sujet passe 75 % de son temps à fournir des éléments au mentaliste. Plus tard, après avoir dit à cette personne que c’est elle qui a fourni tous ces éléments, elle niera avec véhémence avoir agi de la sorte.

Un autre intérêt de l’écoute c’est que la plupart des sujets qui utilisent les services d’un clairvoyant veulent vraiment quelqu’un capable d’écouter leurs problème. En ce sens, la psychanalyse génère de tels sentiments. En réalité ils cherchent quelqu’un qui leur dira ce qu’ils veulent entendre afin de prendre une décision avec la conscience tranquille. L’homme qui prend une décision à pile ou face et qui est déçu par son lancer sait quoi faire: l’autre décision, son envie première, était la bonne. Et si vous êtes un bon reader, peu quelle que soit votre profession, le cold reading peut vous être utile.

Dramatisez votre reading

Redonnez la totalité ou une partie des informations que vous avez déjà, par une technique de hot reading par exemple (recherches sur internet, localisation de l’environnement personnel et professionnel du sujet…).Gonflez la note en les restituant. Élaborez des descriptions pittoresques autour de chaque révélation.

Donnez toujours l’impression que vous en savez plus que vous n’en dites.

Les médecins utilisent souvent cette technique qui est de faire croire qu’ils en savent beaucoup plus qu’ils ne disent en réalité. Dès que vous aurez fait comprendre à votre sujet que vous détenez des infos que vous devriez, logiquement, pas connaître, votre sujet admettra que vous en savez beaucoup. C’est à ce moment que votre sujet vous accordera sa confiance en vous confiant d’autres éléments.

N’hésitez pas à flatter votre sujet le plus possible.

Un sujet occasionnel protestera mais appréciera avec avidité. En général on se méfie toujours des flatteurs en pensant que l’on ne peut dire des bonnes choses sur vous sans une arrière pensée.

Rappelez vous de la règle d’or

Le cold reading n’est pas une science exacte. Même Sherlock Holmes commet parfois de légères erreurs sur des détails. Néanmoins, si vous apprenez à regarder, et à écouter les autres, sans même avoir utilisé du fishing, vous disposerez de précieuses informations:

– si vous ne regardez pas qu’une silhouette, mais qu’au contraire, vous vous attachez au moindre détail de l’individu (gestuelle, habillement, teint de peau, etc…)

– si vous entendez au lieu d’écouter, comme 90 % des individus font dans leurs rapports au quotidien -sauf en matière commerciale où le bon prestataire est en disponibilité active- vous ne comprendrez pas la grille de lecture de votre sujet. Reformulez, ce que la cible vous dit grâce à la technique de l’accusé réception (si je perçois bien…..vous semblez penser que……vous et moi sentons que…….) . L’individu développera de lui même, et, même dans le cadre d’une réponse brève, vous donnera des indications par son langage non verbal.

Pour finir, une dédicace à deux champions de cold reading: Sherlock Holmes et son rival Moriarty. Enjoy.

 

John Bastardi Daumont

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s