Cold reading: l’analyse du visage

Nous allons nous pencher aujourd’hui sur le visage. Il faut bien avouer que c’est souvent la première des choses que l’on voit lorsque l’on aborde un individu. L’épaisseur de la chair et des muscles habille l’ossature du crâne et donne à chacun une forme de visage. Celui ci est composé de différentes parties qui peuvent nous intéresser.

Les récepteurs. 

Les récepteurs se situent dans la zone centrale du visage qui abrite les organes des sens: bouche, nez, yeux, qu’on appelle aussi vestibules sensoriels ou récepteurs que l’on devrait, en fait, appeler émetteurs-récepteurs puisque ce sont les principaux échangeurs d’informations entre la personne et son milieu. L’ensemble des émetteurs récepteurs forme une zone appelée « le petit visage ».

Le cadre

Il est constitué des os de la face et du crane qui constituent la charpente osseuse du visage, sa structure avec les deux plus grands musles: les masséters et les temporaux qui donnent sa forme au visage. Le cadre représente l’énergie disponible pour la personne: énergie inconsciente, force et forme des pulsions, libido. Il y a une corrélation étroite entre l’énergie, le volume et la puissance du « cadre ».

Maintenant, si nous divisons le visage en trois zones horizontales, nous pouvons distinguer:

La zone cérébrale

Partie haute du visage, avec, comme récepteur, les yeux qui communiquent directement avec le cerveau et le système nerveux central.

La zone affective

C’est la partie moyenne du visage avec le nez comme récepteur principal, elle communique directement avec l’appareil respiratoire où sont placés le coeur, le plexus solaire, le diaphragme. Elle est en étroite relation avec les sentiments et les émotions. La variation de ces derniers se manifestant souvent par une augmentation ou une diminution du rythme respiratoire.

La zone instinctive

Il s’agit de la partie basse du visage avec la bouche comme récepteur qui communique avec la partie base du corps (nutrition, excrétion, sexualité). On l’appelle la zone de l’instinctif actif.

Un visage évolue et se transforme selon l’âge de la personne ou même de son vécu. Cela se déroule selon quatre processus:

  • – dilatation rétractation
  • – tonicité
  • – équilibre et harmonie
  • – mouvement et évolution

La loi de dilatation / rétractation c’est ce que la biologie nomme l’instinct d’expansion et l’instinct de conservation. Cette loi est universelle et concerne tous les organismes vivants. Elle constate que, dans des conditions optimales, les organismes ont tendance à prendre de l’expansion, à augmenter leur volume et dans des conditions défavorables, à se rétracter, contracter leur volume, offrir le moins de surface possible à l’agression.

Expansion et protection.

Ce qu’il faut retenir, c’est que tout organisme vie ces périodes d’alternances d’expansion, de dilatation, de contraction et de décontraction. Nous mêmes, lorsque nous gonflons nos poumons en absorbant l’air (dilatation des poumons), ou, quand nous expirons (contraction des poumons). Le coeur fonctionne de la même manière.

Sur le plan physique, quand vous êtes heureux, vous avez tendance à prendre de l’espace, à vous étirer, à vous sentir bien, à ouvrir le visage. Par contre, lorsque vous êtes sujet à une contrariété, ou à un obstacle, vous aller avoir tendance à vous rétracter. C’est ainsi que l’on va repérer dans le visage les zones en dilatation et celles en rétractation. Les zones en dilatation seront bombées et les zones en rétractation seront en creux. Lorsque les récepteurs n’ont rien à craindre de l’extérieur, dont ils n’ont perçu aucune menace, ils sont ouverts comme les maisons des pays tropicaux, en contact direct avec la nature. Il faut dès lors associer cette ouverture des récepteurs avec l’ouverture psychologique de l’individu.

Bien sûr, dilaté ne signifie pas « gros », en l’espèce, mais simplement que le visage est en courbes repoussées vers l’extérieur. Pour mieux visualiser, imaginez que vous modelez un masque de « dilaté » en terre glaise, en partant de l’intérieur du masque avec vos pouces. Vous repousseriez les surfaces vers l’extérieur.

A l’autre extrême, ce qui se rapproche le plus du rétracté, visuellement, c’est le visage du vieillard qui s’accroche à la vie. Une concentration active de vitalité rassemblée pour une défense contre un milieu extérieur que la faiblesse de la vieillesse rend de plus en plus dangereux. C’est la sensibilité qui devient une des principales qualité du rétracté pour pouvoir prévenir tout danger. L’individu en phase de rétractation sélectionnera avec soin les milieux, amis, contacts, afin de ne jamais être surpris. La rétractation n’est pas le contraire de la dilatation. C’est en réalité une expansion en milieux électif.

Retenez la loi des conséquences dilatation / rétractation: les endroits en dilatation sont ceux où la personne est heureuse de fonctionner, ouverte, extravertie. Les endroits en rétractation sont ceux où l’individu se défend. On peut donc en fonction d’une analyse du visage repérer les signes de défense. Paul Eckman, fonde d’ailleurs une grande partie de sa théorie des micro expressions sur l’analyse rétractation / dilatation de zones du visage.

Proposons à présent un autre schéma pour imaginer comment fonctionne la loi de la dilatation / rétractation.

Nous sommes partis du postulat que le volume était en corrélation étroite avec l’énergie disponible de la personne. Imaginons donc cette réserve d’énergie comme une bouteille d’eau pleine. Il est connu, d’après des études sur le métabolisme, que plus des 3/4 de cette énergie sont utilisés pour le fonctionnement de l’organisme. Le reste est à la disposition du sujet pour ce qu’il fait consciemment.

La différence entre une personne placée en situation de dilatation ou de rétractation se situe dans la façon dont cette quantité d’énergie sera utilisée. Un sujet peut dilapider son énergie dans une situation de dilatation sans s’en rendre compte, et puiser dans l’énergie utile au fonctionnement de l’organisme et s’épuiser au sens propre du terme, ne se rendant pas compte des maladies qu’il peut couver. Ce type d’individu sera nommé par les médecins un hyposensible, ça, car il est en phase de diminution de sensibilité de défense, que ce soit au niveau de la santé physique ou du psychisme. Une personne en phase de rétractation, tout au contraire, se défendant en permanence, étant vigilante sur tout ce qui pourrait la mettre en danger, dresse une barrière étanche, blindée, pour protéger son énergie, sa santé psychologique ou physique. La médecine associe alors cette notion de rétractation à celle de l’hypersensibilité.

Le capital énergie d’une personne présentant des signes de rétractation est beaucoup mieux géré que celui d’une phase de dilatation, par un processus connu nommé la vigilance. Or cette vigilance est ennuyeuse pour un dilaté.

En lisant tout ce qu précède, vous vous rendrez compte qu’il ne faut porter aucun jugement, car nous somme tous, quelque part, entre les deux pôles extrêmes que représentent la dilatation et la rétractation.

MAIS…..

Imaginez ce que vous pouvez tirer en matière de cold reading des explications et surtout des mots qui ont été employés. Vous rencontrez, pour la première fois, un individu, et qui plus est, ne dit mot. Aussitôt vous êtes en mesure de dresser les grandes lignes de sa psychologie. Car il vous sera aisé d’utiliser les termes issus du présent article pour broder sur les informations que vous donneront les traits du visage de votre cible.

C’est peut être d’ailleurs pour cela que Patrick Jane, dans la Saison 4 de la série The Mentalist, développe longuement le sujet de cet article (épisode 4) 🙂

 

John Bastardi Daumont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s