Internet 2.0 = le crime à portée de clic.

Depuis l’explosion des réseaux sociaux, l’information n’a jamais circulé aussi vite. Et les enquêtes n’ont jamais été autant suivies en temps réel par les internautes. Lors du dernier fait divers majeur, l’affaire Merah, les informations sur le siège étaient relayées sur twitter quasiment en simultané par les témoins. Avec un décalage parfois de 30 secondes entre chaque information.

Parfois spectateurs des crimes (affaire Luka Rocco Magnota), nous sommes désormais régulièrement confrontés à des pages fan facebook de criminels en fuite, ou, pour les plus passionnés d’entre nous, par une chasse aux indices sur le web.

Par exemple, la page facebook Xavier Dupont de Ligonnès: enquête et débats inventorie les hypothèses des profilers du web. En recoupant des informations accessibles via le net, les membres tentent de déterminer le profil psychologique de Xavier Dupont de Ligonnès, en fuite depuis la découverte des corps de sa femme et de ses quatre enfants. En tombant sur une petite annonce postée, un internaute a ainsi réussi à remonter jusqu’au mail de la mère du suspect. Plus pointu encore, un autre aurait mis au jour des messages postés par le suspect lui même sur le forum La Cité catholique. 

A partir de ces éléments, les internautes élaborent des théories. Tout comme un enquêteur ou un profiler rendrait des conclusions après analyse d’un dossier. Mais avec tout de même beaucoup de limites. Sans véritable contrôle, internet est un média fameux pour faire circuler de fausses informations. En outre mis à part les plus acharnés, très peu de cyber enquêteurs poussent leurs recherches jusqu’à se déplacer sur les lieux qu’a traversé le tueur. Enfin, ils ne disposent -sauf fuite- d’aucun interrogatoires.

Néanmoins, ce type de jeu a du succès. La série Détective Avenue, malheureusement hors ligne depuis des semaines, vous permetait de  guider l’héroïne, Gaëlle, dans une enquête à la recherche de témoignages et d’indices. Laurent Guerin, producteur de Détective avenue nous en expose le gameplay plus bas. Espérons que le site soit vite rétabli.


Alors que pour certains il s’agit de fiction ou de commentaires sur des articles de presse concernant des dossiers criminel, en Amérique, une participation active est régulièrement demandée aux citoyens. Les autorités ont désormais conscience qu’utiliser les médias sociaux peut contribuer au développement d’une délinquance, mais également à sa lutte. N’oublions pas que Rucco Luka Magnota a été arrêté dans un cyber café alors qu’il consultait Facebook.

Ici, la police de Vancouver lance directement un appel aux internautes =

Autorités de Vancouver lançant des appels à la participation des internautes dans leurs enquêtes.

Une tendance en entraînant une autre, plusieurs sites se sont fait une spécialité de transformer l’internaute en cyber vigile. Une bière à la main sur son canapé, l’internaute peut contrôler en temps réel des zones criminogènes et signaler toute activité suspecte d’un clic. Dans certains bars, on organise même des soirées à thème pour « capturer du clandestin », en surveillant la frontière Texas Mexique.

Clandestins à la frontière Texas Mexique repérés par un internaute.

Parmi les sites de cyber surveillance, citons principalement Bluservo, consacré à des zones dites « à risque ».

Du coin de rue pour deal de drogue à la frontière, Blueservo invite les internautes à dénoncer tout élément suspect en direct.

La police de Los Angeles franchit un stade supplémentaire en invitant les internautes à résoudre des cas demeurés sans réponse.

Appel à la participation pour les cold cases de Los Angeles

A chaque cas, un exposé relativement bref mais souvent illustré d’une vidéo.

La tendance n’est pas prête de s’inverser avec le lancement prochain d’Elementary, le 26 septembre, remake de la série à succès Sherlock Holmes (BBC) qui fera bientôt l’objet d’un dossier ici.

John Bastardi Daumont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s