Détecter des traces de sang: faites danser l’hémoglobine !

Lors de sa première rencontre avec Sherlock Holmes dans Une Etude en Rouge, John Watson découvre un homme insolite transporté par une découverte qu’il vient de faire: un réactif chimique permettant de mettre en évidence l’hémoglobine. Cette découverte avait cependant été déjà réalisée par un chimiste allemand, Christian Schönbein, qui constata dès 1865 la possibilité de faire réagir l’hémoglobine grâce à de l’eau oxygénée. Nous vous proposons aujourd’hui la même expérience que celle pratiquée par les pères de la police scientifique.

De quoi ai je besoin ? 

– Eau oxygénée, trouvable dans n’importe quelle pharmacie

– un compte gouttes, idem

– un morceau de tissu blanc

– un échantillon de sang

Pourquoi cette expérience sur un blog de mentalisme ? 

Patrick Jane aide la police, non ?

Quand on lui parle hémoglobine, il ne va pas répondre tarot.

patrick-jane-red-john-sang

Comment faire ? 

Tout d’abord, répandre un peu de sang sur le tissu, laisser un peu pénétrer, puis procéder à son lavage. Normalement, une fois le linge sorti de la machine à laver, toute trace visible aura disparu. Nous allons donc faire surgir les traces latentes. Une fois le tissu sec, ajoutez y quelques gouttes d’eau oxygénée…..

=> vous obtiendrez une réaction mousseuse entre les deux réactifs, vous venez donc de révéler une trace de sang pourtant totalement invisible.

Cette petite réaction mousseuse indique la trace d'hémoglobine.
Cette petite réaction mousseuse indique la trace d’hémoglobine.

 

Comment ça marche ? 

L’hémoglobine est une protéine qui assure le transport de l’oxygène dans le sang. Quand un linge a servi à essuyer du sang, sur une scène de crime, par exemple, il conserve des traces d’hémoglobine qui a une tendance naturelle à se fixer durablement, même après plusieurs lavages.

Est ce que cette technique est encore utilisée ? 

Non. Aujourd’hui ça reste une combine de MacGyver. Les enquêteurs de la police scientifique sont bien mieux équipés.

OK. C’est du dépannage old school. Comment font ils à présent ?

Grâce à la lumière utra-violette, ils peuvent observer des contrastes sur certaines surfaces qui ont été touchées par du sang. Ils utilisent également du luminol est un composé organique présentant un éclat bleu fluorescent lorsqu’il est mélangé à l’oxydant correct.  Après avoir photographié, filmé et réalisé un état des lieux de la scène de crime, l’officier de police prépare une solution à base de luminol et la vaporise sur la surface à tester dans l’obscurité complète. Le fer présent dans l’hémoglobine du sang va alors catalyser la réaction chimique et provoquer une luminescence révélant directement les emplacements des taches. L’éclat bleu, caractéristique de la réaction catalysée par l’hémoglobine du sang, va durer environ 30 secondes.

Dès la révélation d’une tache de sang, un second enquêteur prépare un prélèvement et l’envoie au laboratoire. Naturellement, un second jeu de photographies est réalisé.

L’utilisation du luminol peut révéler des informations essentielles à la résolution de l’affaire comme l’arme utilisée, la direction des coups,  ou d’autres informations sur les chaussures de l’assaillant s’il a trempé ses pieds dans le liquide.

luminol-1
Exemple d’une utilisation du luminol

 

John Bastardi Daumont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s