Le Cumberlandisme – introduction.

Dans le cadre d’une démonstration de cumberlandisme, vous n’avez besoin d’aucun matériel, car votre matériel principal est le spectateur lui même.

Vous prenez simplement la main du spectateur pour deviner ensuite sa pensée. Extérieurement, c’est un miracle.
Et pourtant…..le procédé est relativement simple. Le premier illusionniste qui effectua ce tour en public se nomme CUMBERLAND. Il resta pourtant assez anonyme, et seulement connu du monde des prestidigitateurs.

Une bonne technique d’interrogatoire : L’empathie.

Le mal, c’est l’absence d’empathie.

Nécessairement, l’enquêteur, pour un mis en cause, ne représente pas une planche de salut, l’homme aux pieds de qui on va se jeter pour les baiser, reconnaissant. Aucune reconnaissance de mise lorsque un individu vient de passer 24, 48, 72 ou 96 heures de son temps dans une cellule.
Confronté à un interrogateur, il considérera le plus souvent ce dernier comme un adversaire, un élément perturbateur. Plus rarement, comme un sauveur. Mais, dans les deux cas, un enquêteur est confronté à deux sentiments distincts aux effets souvent complémentaires: la crainte ou la colère. Ce sont des instincts fondamentaux. A maîtriser.

1 4 5 6