Le projet Alpha = la première victoire des mentalistes sur les scientifiques.

En 1979, James S.MC DONNEL, président d’une grosse firme d’aviation, fait dont à l’université Washington de Saint Louis de 500.000 dollars dans le but de créer un « laboratoire pour recherche psychique ». Objectif: établir un centre de recherche dont l’objectif est de vérifier l’effectivité des pouvoirs psy de certains sujets, en soumettant ces derniers à des expériences de laboratoire.

Peter PHILLIPS est nommé directeur du labo. Cet amateur de psychokinèse invite par annonce des jeunes médiums à effectuer des expériences sous son contrôle.

James RANDI, illusionniste, militant rationnaliste, lui écrit pour lui recommander un certain nombre de précautions, dont la plus importante: la présence d’un prestidigitateur pendant les expériences.PHILLIPS ne tiens pas compte des conseils de RANDI.

Diriger l’attention par la misdirection.

Une misdirection consiste à d’attirer l’attention de l’auditoire sur un point insoupçonnable, pendant qu’une autre action est en cours. Technique très utile basée sur un principe simple: il est impossible pour un être humain de traduire avec précision l’intégralité des stimuli qu’il reçoit.
La plupart de ces stimuli courants sont visuels, auditifs, ou kynesthésiques.

Un peu d’histoire: médiums et mentalisme.

Beaucoup de sorciers de naguère utilisaient les techniques employées aujourd’hui par les mentalistes modernes. Ainsi, ils avaient notamment recours à des techniques de fakirisme, de divination, voire, tout simplement, de manipulation. En 2006, Derren Brown, dans une démonstration télévisée, s’est livré à une expérience de fakirisme sur la personne de Robbie Williams, je vous laisse apprécier. Les techniques employées sont ancestrales, mais le résultat toujours spectaculaire:

1 5 6 7 8 9