Sherlock Holmes, le Canon: Son dernier coup d’archet

Son Dernier Coup d’Archet

 

Ce titre est celui d’un volume réunissant en 1917 les aventures publiées entre 1908 et 1913. C’est également le titre d’une histoire courte publiée en 1917.

 

L’Aventure de Wisteria Lodge – The Aventure of Wisteria Lodge (WIST)

The Strand Magazine septembre – octobre 1908 (GB), Collier’s 15 août 1908, (USA)

Cette histoire fut publiée en deux parties dans le Strand, et implique un certain Scott Eccles, que Holmes tente d’innocenter du meurtre de l’un de ses amis, Aloyius Garcia. Les premières constatations ne semblent pas convaincre le détective qui pense que la mort de la victime a eu lieu avant l’heure notée par la police.

 

Les Plans du Bruce Partington – The Adventure of the Bruce Partington Plans. (BRUC)

The Strand Magazine, décembre 1908, Collier’s 18 décembre 1908 (USA)

Cette aventure est l’une des plus politiques du Canon, et traite d’un sujet qui touche Conan Doyle : la fabrication de sous-marins. Longtemps l’auteur a attiré l’attention de l’Empire Britannique sur la nécessité de se doter de ce type d’armes. Mycroft Holmes met son frère Sherlock sur la piste de la mort d’Arthur Cadogan West, travaillant à l’arsenal de Woolwich, que l’on a retrouvé muni des plans d’un sous-marin secret, le Bruce Partington. Des pages manquent et Mycroft souhaite que Holmes les récupère.

 

Le Pied du Diable – L’Aventure du Pied du Diable (DEVI)

The Strand Magazine, Décembre 1910 (GB) The Strand Magazine, janvier – février 1911 (USA)

Holmes se repose aux Cornouailles mais on sollicite son aide sur un cas très inquiétant : Mortimer Tregennis laisse sa sœur et ses deux frères dans la soirée alors qu’ils jouent aux cartes, et les retrouve le lendemain une scène d’horreur inexplicable : sa sœur est morte et ses frères ont sombré dans la folie. Il est impossible de déterminer ce qui s’est passé entre temps.

 

Le Cercle Rouge – The Adventure of The Red Circle (REDC)

The Strand Magazine, mars-avril 1911 (GB) The Strand Magazine avril-mai 1911 (USA)

Un étrange locataire reste enfermé dans la pension de Miss Warren qui s’inquiète. En échange du double du loyer prévu, il demande une totale tranquillité. Il ne ressort pas de sa chambre pendant dix jours avant que Mrs Warren décide d’aller demander de l’aide à Holmes. Cette aventure commençant de façon anodine mène le lecteur sur la piste d’une dangereuse société criminelle, traquée par l’agence Pinkerton : le Cercle Rouge.

 

 

 

 

La disparition de Lady Carfax – The Disappearance of Lady Frances Carfax (LADY)

The Strand Magazine, décembre 1911 (GB) The American Magazine, décembre 1911 (USA)

Holmes enquête sur la disparition de Lady Frances Carfax à la demande de l’une de ses amies. Il envoie Watson à Lausanne pour recueillir les premiers éléments, qui s’avèrent préoccupant. Lady Carfax semble en effet avoir fui précipitamment un homme mystérieux.

 

Le Détective Agonisant – The Adventure of the Dying Detective (DYIN)

The Strand Magazine, décembre 1913 (GB) Collier’s 22 novembre 1913 (USA)

Holmes semble aux portes de la mort, terrassé par une maladie tropicale. Malgré l’insistance de Watson, il refuse d’être soigné par son vieil ami et demande à voir Culverton Smith, un spécialiste de ce type de trouble. Cette situation est en réalité une mise en scène destiné à piéger Smith, qui s’avère plus dangereux qu’il ne parait. Encore une fois, l’art du déguisement est à l’honneur et Holmes, en détective mourant, parvient à tromper jusqu’aux professionnels de la médecine.

 

Son dernier coup d’archer – His Last Bow (LAST)

The Strand Magazine, septembre 1917 (GB) Collier’s 22 septembre 1917 (USA)

Il s’agit de la dernière aventure connue dans la vie de Holmes. Alors qu’il vit retiré dans le Sussex, il reprend du service dans un affaire d’espionnage contre l’Allemagne, à la demande du Premier Ministre. Appelé aussi The War Service of Sherlock Holmes, l’histoire se déroule en 1914, à la veille de la Première Guerre Mondiale. Holmes y dévoile ses talents d’espion en se plongeant dans la peau d’un faux informateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s